Pontivy est une ville atypique grâce à ses 2 quartiers de périodes historiques distinctes, donnant alors une architecture et un environnement totalement différents à seulement quelques mètres l’un de l’autre. Prenez votre carte et partez à la découverte d’éléments incontournables de Pontivy !

1 – L’office de tourisme

L’Office de Tourisme de Pontivy Communauté est unique, c’est le seul office de tourisme flottant de France. Il se trouve sur la péniche Duchesse Anne depuis 2010, à quai sur le Blavet canalisé. N’hésitez pas à monter à bord, parez-vous de vos plus beaux accessoires de navigation et prenez-vous en photo à la barre de cette grande dame. 

2 – Les visites guidées

Les visites guidées de l’Office de Tourisme de Pontivy sont adaptées pour tous, les petits comme les grands, vous y trouverez votre bonheur ! Que vous ayez l’après-midi à y consacrer ou seulement moins d’une heure, une visite vous permettra la découverte de cette charmante ville bretonne. Entrez dans le château des Rohan, parcourez les ruelles pontivyennes des deux quartiers, parez les enfants de costumes médiévaux ou impériaux, portez des accessoires de combat du Moyen-Âge … Nos visites vont vous en apprendre plus sur notre patrimoine tout en vous amusant !

3 – Le château des Rohan

Le château des Rohan, un joyau de la fin du Moyen-Âge que l’on doit à la famille de Rohan, et plus précisément, le vicomte Jean II de Rohan. Il a traversé les siècles et est caractérisé par deux périodes historiques, la fin du Moyen-Âge et le 18e siècle. Le château est fermé pour restauration depuis 2014, il est possible de franchir ses portes rouges sous conditions. En période estivale, traversez la cour et pénétrer à l’intérieur de sa chapelle abritant une œuvre pour l’Art dans les Chapelles. Lors des vacances scolaires et en période estivale, suivez une visite guidée ; historique, en famille, costumée ou théâtralisée proposée par l’Office de Tourisme. 

4 – Le quartier médiéval

Le quartier médiéval et renaissance abrite de petites ruelles étroites entourées d’anciennes maisons, faites de pierres de granite, de schiste, et de pan de bois. Certaines ont subies des transformations plus importantes que d’autres mais le charme de ces anciennes ruelles reste présent dans ces artères du centre-ville.

D’ailleurs, l’ancien axe principal, à cette période, allait de la rue du Pont à la rue du Fil, bien moins linéaire et large que l’actuelle, la rue Nationale. Au cœur de ces anciennes bâtisses, se trouvait différents corps de métier notamment liés au commerce de toiles, très renommés sur le territoire et ayant fait la richesse de nombreux pontivyens.

5 – Le quartier napoléonien

Le quartier napoléonien, nous le devons à Napoléon Ier et Napoléon III. Le cœur de ce quartier est la place Aristide Briand, qui avait une toute autre allure au 19e siècle avec les 10 000 soldats qui s’y trouvaient. La place est au centre d’un axe militaire avec ce quartier Clisson notamment et d’un second axe, administratif et religieux, avec au nord et au sud d’imposants bâtiments. Vous y trouverez l’ancien tribunal, la mairie, la sous-préfecture et l’église Impériale. Cette dernière est à l’effigie de Napoléon III et de sa femme, Eugénie, qui l’ont financé en 1858. 

La ville de Pontivy s’est appelée à 3 reprises Napoléonville. Vous connaissez probablement la Roche-sur-Yon, la seconde ville que l’on doit à l’Empereur, auparavant Napoléon-Vendée.

6 – Le canal de Nantes à Brest

Le canal de Nantes à Brest sépare la ville de Pontivy par sa présence. Il s’agit là aussi d’une construction sous Napoléon Ier. Le but étant de désenclaver les ports bretons bloqués par l’armée britannique au début du 19e siècle. Pour ravitailler l’armée française, il fallait trouver un moyen de transport dans les terres de la Bretagne. Napoléon Ier a ainsi lancé la construction du canal en 1806.

Seulement, le Blavet canalisé s’est vu être navigable qu’en 1832 et le canal de Nantes à Brest, dix ans plus tard, en 1842. Il sera inauguré par Napoléon III, en 1858 lors de son passage à Napoléonville et permettait de commercer. Désormais, le canal de Nantes à Brest n’est utilisé que pour un tourisme fluvial et son halage permet des promenades, pédestre ou cycliste, en toute sérénité dans un écrin de verdure reposant.

Thématiques

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu